Daniela Pasinetti

PROJET / ELLES ST JEAN

« Sorridi alla vita e la vita ti sorriderà » (Souris à la vie et la vie te sourira)

Daniela nous reçoit chez elle, à l’ombre d’un cerisier en fleurs, dont la blancheur s’harmonise parfaitement avec l’ambiance qui se crée autour d’elle. Naturelle et légère. Quand elle parle, ses paroles s’illuminent de la musique de son accent italien. L’Italie, elle y retourne régulièrement. Plus exactement en Lombardie, dans ses montagnes natales où elle passait ses vacances quand elle était enfant. Elle y entraîne ses élèves l’été.

Illustration bordeaux, Elles St Jean, Julie Blaquié, Daniela Pasinetti, pilates bordeaux

Un grand sourire pétillant, une voix douce et volontaire, une aura « soleil »

Elle habite et travaille dans le quartier St Jean. Elle enseigne le Pilates, discipline de gymnastique douce (mais pas molle !), axée sur le respect de la respiration.

Dès qu’elle s’est installée dans le quartier, côté Sacré Cœur, elle s’y est sentie bien grâce à l’état d’esprit qui y règne. Convivialité et solidarité. Quand leurs deux garçons sont nés, le couple a cherché une nouvelle maison. Pas question pour Daniela de quitter le quartier. Elle fait tout en vélo, avoue même avoir moins peur aux commandes d’un guidon qu’au volant d’une voiture.

Milan puis Londres ont émaillé son parcours jusqu’à Bordeaux. Son mari, rencontré à Londres, est originaire de la région bordelaise. Quand elle a débarqué en France, elle ne parlait pas le français. Mais avec courage et ténacité, elle a appris. Sans se départir de son bel accent italien.
Les mots qui reviennent le plus souvent chez Daniela : respect et confiance. Elle les met en pratique dans sa vie quotidienne. Elle les glisse tout au long de ses cours.
Après avoir suivi une formation de la Fédération Française Sport pour Tous, elle a opté pour le Pilates qui encourage la mobilité du corps sans le maltraiter, sans le contraindre à la performance. Elle entraîne dans le mouvement qui « fait du bien ». Car si on ne bouge pas, le corps se rouille. Bouger préserve le corps de l’engourdissement de la passivité.

Pendant ses cours, elle encourage, elle montre l’exemple, elle entraîne à aller toujours un peu plus loin. Elle transmet la confiance de sa voix soyeuse.

Illustration bordeaux, Elles St Jean, Julie Blaquié, Daniela Pasinetti, pilates bordeaux

Daniela aime lire, découvrir de nouveaux auteurs. Elle avoue avoir un penchant romantique ! Ses auteurs préférés : Tiziano Terziani, un Altro giro di giostra (un autre tour de manège), Paolo Coelo avec l’Alchimiste ; Fabio Volo, tous ses ouvrages ; Murakami. La musique est très présente dans sa vie. Elle nous confie le nom d’un chanteur (italien) qu’elle écoute souvent : Jovanotti  (« Oh vita, l’estate addosso, a te »). Il l’aide à oublier son stress quand elle est obligée de prendre la voiture.
Et je l’imagine chantant à tue-tête dans les rues du quartier Saint Jean, légère sur son vélo : « Oh vita ! »

Merci Daniela pour ces délicieux moments partagés.

Texte Sophie Ducharme / Dessins Julie Blaquié / Projet Elles St Jean
Les dessins ont été faits à la Source, 39 rue Pelleport, Bordeaux (proche gare St Jean)

Illustration bordeaux, Elles St Jean, Julie Blaquié, Daniela Pasinetti, pilates bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*